Entrevue: Viser l'excellence avec soi-même

Retour vers la page d'accueil

 


Confiance, estime, excellence, on en veut tous ! Dans l’entreprise, le couple, le sport, etc. dans la vie enfin, ces notions semblent indispensables. Mais on le sait dans notre for intérieur, c’est au fond de nous, dans ce lieu qu’il faut aller les trouver. A la fameuse question : as-tu confiance en toi ? on hésite, on cherche, on se fouille comme à la recherche d’un petit morceau de papier glissé dans une poche, mais laquelle ?
 

Pour mettre la main dessus, je suis allée interroger Irène Cazanave, coach et thérapeute qui travaille avec la Gestalt-Thérapie, la PNL, l’Hypnose et l’EFT. 

 

Irène, tu travailles avec l’EFT, la Gestalt, l’hypnose…

Oui, l’EFT permet à une personne de s’autonomiser, d’avoir un outil très pratique qu’elle peut réutiliser chez elle, d’être mise dans un état de légère hypnose sans que ce soit formulé de cette façon-là (il n’y a pas les craintes qui sont liées à l’hypnose avec l’idée qu’une personne va rentrer dans ma tête). 

J’aime beaucoup l’hypnose Ericksonienne, parce que c’est un travail sous forme de métaphores qui s’adresse directement à l’inconscient et qui permet de contourner les blocages. Mais, par rapport à mon travail en Gestalt thérapie, qui est de conscientiser ce qui se passe, de mettre du sens et de la signification à la fois sur le symptôme et sur la résolution des symptômes, j’utilise l’hypnose classique. Celle-ci, directe (non directive), qui s’adresse au conscient et à l’inconscient, est plus en lien avec ce processus de conscientisation.

 

" Tout peut se réparer dans le présent, parce que c'est le seul temps de l'action."


Parle-nous de la Gestalt, comment l’emploies-tu ?

Pour moi, et ça rejoint la philosophie du créateur de la Gestalt, Fritz Perls, c’est plus une philosophie de vie qu’une thérapie. J’ai découvert la Gestalt  il y a une dizaine d’années en tant que patiente. Je l’ai laissée un peu de côté jusqu’à la découverte de la PNL, où des outils de la Gestalt ont été repris, notamment tout le travail sur les croyances, et à cette occasion il y a 6 ans, je l’ai redécouverte : j’ai eu un vrai coup de foudre. Thérapie, philosophie de vie, elle permet de se nourrir de tout ce qui se passe dans la vie, dans l’ici et maintenant, elle rejoint la psychologie positive avec l’idée que tout - manque d’amour ou d’attention dans l’enfance ou traumatisme -, tout peut se réparer au présent, parce que c’est le seul temps de l’action.

Durant une séance de Gestalt, on est en entretien, c’est en ça qu'elle se différencie beaucoup de la psychanalyse. C’est un entretien vraiment très interactif, où l’espace thérapeutique, « le sanctuaire thérapeutique », est un espace de réparation dans ce qui se vit dans la relation même avec le praticien. En tant que praticien, on a un gros travail à faire sur nous de régulation de nos émotions, d’écoute et de partage. Par exemple, si une personne nous raconte de façon très intellectualisée ou très distanciée un événement traumatique, je lui partage ce que je ressens en moi, bouillonnement, colère… de façon la plus régulée possible. C’est mon ressenti et ça lui permet de se reconnecter avec son propre ressenti et de se dire : « Tiens, l’autre éprouve certaines émotions, qu’est-ce que je ressens moi ? ». Viennent ensuite des questions très factuelles sur le corps, c’est parfois très enfoui et verrouillé. On peut utiliser des exercices de respiration pour réguler l’émotion, sans la couper. 

C’est une thérapie où la réparation se fait dans la relation à l’autre et dans le partage des émotions, on est au cœur de l’humanité, mon école de Gestalt s’appelle : Ecole Humaniste de Gestalt. 

"En Gestalt les choses inachevées sont comme des dossiers ouverts qui prennent beaucoup d’énergie."


Donc, une fois que tout est remonté, conscientisé, il faut aller nettoyer, effacer, réparer ?

Effacer, non ! Nettoyer, oui ! Par des travaux symboliques et réels, dans l’action : dessins, lettres, enterrer des cailloux… il faut achever la Gestalt.

En Gestalt les choses inachevées sont comme des dossiers ouverts qui prennent beaucoup d’énergie et font revivre des situations similaires avec de nouvelles personnes. On finit ses actions et on réalise des ajustements créateurs pour avoir de nouveaux comportements dans le présent et à l’avenir.


Tes thèmes de prédilection sont l’excellence, l’estime de soi et la confiance que l’on s’accorde à soi-même. On parle souvent de confiance en soi mais cette confiance que l’on s’accorde à soi-même, est finalement un cadeau, un présent que l’on se fait, que l’on va redécouvrir à l’intérieur de soi ?

C’est un présent et c’est un beau mot, parce que c’est quelque chose à faire au présent même si au passé on a eu des parents, des profs… qui n’étaient pas aptes à nous véhiculer cette confiance. Ils ne l’avaient peut-être pas pour eux-mêmes, chacun a ses limites. Il faut replacer des injonctions qui ont été données, voir ce que la personne a fait de bien, (ce qui est plus difficile à trouver que nos échecs), pour s’appuyer dessus. Puis, on peut utiliser aussi des techniques qui sont propres aux thérapies cognitives, comportementales, qui sont des techniques de petits pas ; pour se faire confiance, il faut se donner des petits challenges suffisamment petits ou pas trop grands pour ne pas se mettre en échec. Ça doit être très régulier et accompagné par le thérapeute pour que la personne regagne cette confiance en elle, qu’on doit tous avoir. La confiance en sa pulsion de vie en fait, la confiance en sa capacité à être en vie.

 

"Pour prendre la prise du dessus, il faut lâcher celle du dessous."


Tu vas plus loin, j’aime bien quand tu parles d’excellence et pas de performance.

Oui, c’est quelque chose qui m’a beaucoup touchée en Gestalt : quand j’entendais les termes de lâcher prise, ça me renvoyait au laisser aller. La métaphore d’escalade m’a énormément aidée : pour prendre la prise du dessus, il faut lâcher celle du dessous. Je me suis dis : « Ok ! on peut quand même évoluer quand on a un tempérament perfectionniste », parce que la notion de lâcher prise ou de laisser aller est parfois déroutante. L’excellence, mais l’excellence avec soi-même, faire de son mieux, viser le meilleur pour soi, optimiser ce qu’on a, ce qu’on est. Ce sujet me tient à cœur parce que je trouve les notions de performance très angoissantes, notamment en travaillant sur les troubles du comportement alimentaire avec des personnes anorexiques dont les performances sont de manger le moins possible et de maigrir le plus possible. Elles performent et réussissent bien la plupart du temps mais ce n’est pas très en lien avec la notion de vie, la pulsion de vie.

Parler de viser l’excellence me semble plus juste et plus conforme à l’idée que je me fais de l’accompagnement. En équipe, on va plus vite et plus loin, accompagné par quelqu’un, on a la possibilité d’aller au meilleur de soi-même.


"Viser l’excellence et faire du mieux qu’on peut sans s’angoisser quand on se plante, ça me parle bien."


Qu’est-ce qui t’a emmenée sur ce sujet-là, précisément ?

C’est d’aller à la découverte de moi, de mes besoins, de mes envies, de voir que mon perfectionnisme me sabotait parce que j’étais dans le tout ou rien,  « Si je ne fais pas ce qu’il y a de mieux, je ne fais rien », ne viser que la médiocrité ou la moyenne, quand j’en parle, me rend encore mal à l’aise. Donc allier la sérénité à la notion d’élévation de soi, de progrès, est très enthousiasmant. Viser l’excellence et faire du mieux qu’on peut sans s’angoisser quand on se plante, ça me parle bien. 


Myriam Morisseau


Irène Cazanave reçoit dans le 15ème arrondissement de Paris, les adolescents, les adultes, les familles, les couples, son approche est systémique : l’individu n’est pas seul, il évolue dans un environnement.

http://www.gestalt-therapie-paris15.fr

Irène Cazanave sur REZOZEN


Livre recommandé par Irène Cazanave : 
"Simple et très compliqué à mettre en œuvre."

 


Les quatre accords Toltèques
 - La voie de la liberté personnelle, par Don Miguel Ruiz

Edition Jouvence 1999 - Prix éditeur : 13,10 €

Librairie Decitre 

 

 

 

Aller plus loin dans l'idée des petits pas...

Exercice : La vertu des petits pas

 

 


Les dieux voyagent toujours incognito
Laurent Gounelle

Édition Pocket  2012 - Prix éditeur 7,70€ 

Librairie Decitre 

 

 

 

 

Des infos, des pratiques et des offres.... c'est sur la Newsletter ! Dimanche matin et demain...

  

 

Retour vers la page d'accueil

Partagez

Commentaires Laisser un commentaire

Signaler

SabrinaTCA92 le 05.09.2014


Cette femme, Irène, m'épate chaque jour davantage.
Je suis fière de connaître des professionnel(le)s de santé comme elle, ouverts à des approches tellement utiles et parfois (trop) méconnues.
Merci de nous faire partager ce type d'article, une bonne information et un plaisir à lire !
Et une bise au passage à Irène...

Voir plus de commentaires
Le don est échange de vie

Professionnels

Sylvie Terrien. Spécialiste en Psychophanie

Sylvie Terrien, thérapeute, orthophoniste, et conférencière, pratique depuis 15 ans la psychophanie. Curieuse de l’intelligence intuitive et du langage des émotions, elle se passionne par les recherches scientifiques sur la conscience. Elle propose des consultations individuelles et des ateliers de développement personnel menant à la connaissance de soi par le jeu des mots. www.sylvieterrien.com

Olivier Raurich - Méditation et sagesse laïque - Trouver sérénité et joie, courage et justesse dans l'action - www.olivierraurich.com

La méditation et la sagesse laïques sont les clés pour découvrir la sérénité et la joie au quotidien, guérir les émotions douloureuses, et trouver le courage et la justesse dans l'action, au coeur de la société. www.olivierraurich.com

Sylvain GILLIER - IMBS - eQuintessence, Thérapies assistées par le cheval

eQuintessence, groupement de professionnels de l'équitation naturelle et des thérapies assistées par le cheval, propose des stages, des conférences et des séances individuelles.

Association Butterfly istb

L’association Butterfly istb se propose depuis sa création, d’accompagner ceux qui le désirent à évoluer vers le meilleur d’eux-mêmes, en participant à des conférences, ateliers de travail et colloques.

Blandine Larrue - Facilitatrice PSYCH-K ® et PER-K®, Coach mBRAINING

Soutien en développement personnel, facilitatrice PSYCH-K®, et coach mBRAINING certifiée.

Matthieu Mares

Cabinet de Psychothérapie Analytique Adulte - Enfant - Adolescent

Sylvette Ravier - Chant Libératoire

Source d’expression de votre enfant intérieur, la voix, le chant, le "parler" est l’un des outils les plus complets pour s’éveiller à vous-même et stopper toutes … sensations … de rétrécissements physiques et psychiques. Le but étant la recherche d’équilibre entre le souffle et la résonance.